Bonnes adresses

Luxueuses, envoûtantes, réjouissantes, réconfortantes, notre sélection d’adresses déploie un éventail de plaisirs et autant d’envies. Des incontournables aux bonnes surprises, de nouvelles aventures à vivre, à s’offrir, à partager.



Depuis le 1er juillet, il est à nouveau possible de dîner du jeudi au dimanche au Train Bleu, le restaurant emblématique du Casino de Monte-Carlo. Le Chef Thierry Saez-Manzanares y prépare une cuisine aux saveurs ensoleillées servie dans une somptueuse atmosphère évoquant un wagon restaurant chic Belle Epoque. Monaco. Place du Casino. montecarlosbm.com

Après les Belles Canailles et Loup Bar, L’Hôtel Les Roches Blanches inaugure son nouveau restaurant terrasse : Rocco ! Hommage au film culte de Visconti Rocco et ses frères, cette table est dirigée par le Chef Alexandre Auger qui a passé dix années aux côtés de Yannick Alléno au Meurice à Paris. Au cœur d’un décor bohème chic en bord de mer on se régale d’une cuisine aux airs de vacances qui célèbre toutes les cultures de la Méditerranée. Cassis. 9, avenue des Calanques. roches-blanches-cassis.com

Après le succès du Piaf Paris niché au cœur du chic 8ème arrondissement, l’oiseau festif prend son envol et s’installe le temps d’un été à Saint-Tropez sur la mythique plage de Pampelonne. Les banquettes rouges, les chandelles et le pianiste : tout le monde est là ! Et toujours la même philosophie : danser jusqu’au bout de la nuit. Le Piaf, Stefano Forever, chemin de Matarane, les Tamaris, Ramatuelle. (04 22 40 00 38).

Déjà à la tête de son restaurant étoilé La Scène à Paris et sa maison de cuisine MAM, la Chef Stéphanie Le Quellec prend ses quartiers d’été sur la Croisette à Cannes sur la plage du Grand Hôtel. Elle a pensé pour la belle saison, une carte de partage mettant à l’honneur la pêche locale et les trouvailles végétales azuréennes. Cannes. 45, boulevard de la Croisette.

Lovée dans l’élégante cour intérieure de Beaupassage, la terrasse de Coya s’est transformée en un écrin intensément fleuri. Pour cet été 2021, la nouvelle carte inspirée de la cuisine Nikkei et Chifa déroule des plats raffinés, sains et colorés : ceviche végétarien, ensalada de tomates, empanadas au poulet, bao de cerdo… Et pour la soif et le fun des cocktails doucement enivrants à siroter dès 18h dans le Jardin de Coya et au Pisco Bar. Coya Paris, 83-85 rue du Bac, Paris 7 (01 43 22 00 65).

Un kiosque-resto entièrement dédié aux délices faits maison, bons et de saison, 240 places assises en terrasse les pieds dans l’herbe, le tout animé quotidiennement par des cours de yoga, des rencontres littéraires ou des talks en public : voilà le programme de ce nouveau et enchanteur Petit Plisson qui révolutionne la vie au jardin. A savourer du petit-déjeuner au dîner en écoutant les oiseaux en ne laissant pas passer les supers gaufres faites minute et les glaces artisanales. Un vrai art de vivre ! Petit Plisson, Jardin des Tuileries, Kiosque Nord, entre l’allée de Diane et l’allée centrale, Paris 1er.

Dix ans après l’ouverture du Mandarin Oriental Paris, le Chef Thierry Marx a intégralement remanié la carte du restaurant Camélia en puisant son inspiration dans l’atmosphère dynamique des marchés parisiens. Plus qu’un restaurant de palace, le Camélia propose une signature de cuisine à part entière en mettant à l’honneur les produits issus des plus beaux terroirs français à l’image des pommes de terre de Noirmoutier, de la daurade royale des Hauts de France, de la cerise noire du Pays Basque, de la poulette de Mayenne et des tomates du Lot et Garonne. Paris 1er. Mandarin Oriental. 251, rue Saint-Honoré. Mandarinoriental.com

Moma Group a invité Dumbo sur l’un des plus beaux parvis de Paris, celui du Palais de Tokyo pour lui offrir 300 m2 de terrasse face à Tour Eiffel. Sans nul doute le spot le plus cool de l’été où l’on peut se délecter entre autres de l’inégalable classic cheeseburger de Dumbo mais aussi de leur ice cream sandwiches, nouveautés glacées affriolantes ! Jusqu’à fin septembre, Dumbo Park, Musée d’Art Moderne de Paris, Avenue de New York, Paris 16 (ouvert tous les jours de 11h à 1h).

Terrasse XL ambiance guinguette pour profiter des bords de Seine et rooftop vibrant pour les soirées d’été avec programmation musicale éclectique et cocktails explosifs : bienvenu au Flow ! Ici on savoure tous les plaisirs de la vie : on mange, on danse et on peut aussi lézarder en contemplant le ciel de Paris et la sublime vue sur le Pont Alexandre III. Flow Paris, 4 Port des Invalides, Paris 7 (01 44 05 39 50).

Si vous recherchez des expériences œno-gastronomiques singulières, rendez-vous à la table Dom Pérignon dressée au cœur du célèbre club Nikki Beach Saint-Tropez. Ce salon expérimental, adaptables aux désirs de chacun, propose des dégustations à travers une table d’hôtes faisant face à la cave signée Nicolas Francart, renfermant des crus d’exception allant du Dom Pérignon Vintage au Mathusalem Dom Pérignon Rosé Gold. Guidés par un sommelier, les convives choisissent parmi une sélection de bouchées spécialement créées pour révéler le meilleur des arômes à la dégustation. Sur réservations. Nikki Beach, 1093 Chemin de l’Epi, Ramatuelle. (04 94 79 82 04)

Situé au cœur du Triangle d’Or, Cible Skin se déploie dans un élégant espace de 300 m2 et allie les forces du médical et de la cosmétique en se plaçant résolument entre le préventif et le curatif. Ici, les besoins de la peau sont écoutés, compris et anticipés grâce à des diagnostics complets et une carte offrant un large panel de soins et de traitements innovants. Un lieu initiatique et bienveillant qui concrétise l’ambition de ses deux fondateurs, Jean Ginefri et Raphaël Aknin, déjà à la tête d’un premier centre rue Marbeuf. Maison de la peau Cible Skin, 31 rue François 1er, Paris 8. www.cibleskin.com

Paris Society s’associe à Bagatelle Group et investit le Stefano Forever sur la plage de Pampelonne pour y installer sa mythique marque festive : le Piaf. À la fois restaurant, bar à cocktails, nid de nuit et d’encanaillement pour les amoureux de la fête, le Piaf décline à Saint-Tropez les mêmes codes qu’à Paris : atmosphère feutrée, banquettes rouges, lumières tamisées... Le Piaf, chemin de Matarane, Les Tamaris, Ramatuelle (04 22 40 00 38).

Niché au cœur de la Vallée des Baux de Provence, le village de Paradou accueille le restaurant Bec, contraction des noms de famille de ses fondateurs : Edouard Beaufils et Jessica Cogoni. Après plusieurs expériences internationales, ce duo nous propose l’alchimie d’une haute cuisine composée à 80 % de produits frais issus de cette région riche de merveilles saisonnières. Le décor ? Salle en pierres au décor chic contemporain et généreuse terrasse ombragée. Bec Restaurant, 55 avenue de la Vallée des Baux, Paradou. bec-restaurant.com

Récompensée de 3 étoiles au Guide Michelin pour son restaurant londonien « Helène Darroze at The Connaught », et de 2 étoiles pour « Marsan par Helène Darroze » à Paris, La célèbre cheffe orchestrera dès le 2 juillet la cuisine de Villa La Coste située à proximité d’Aix-en-Provence. Le Restaurant « Helène Darroze à la Villa La Coste » s’organisera autour de différents espaces de l’hôtel et sa terrasse. La carte ? Encore secrète, elle promet une belle cuisine d’auteur. Villa La Coste, 2750 route de la Cride, Le Puy-Sainte-Reparade. villalacoste.com

Plongée dans un décor minimaliste et paisible imaginé par les agences d’architecture Sala Hars et Vorbot, cette nouvelle adresse parisienne nichée à Montmartre déclare son amour au sushi. A la manœuvre, le chef Shunei Kimura qui s’exécute dans les règles de l’art et dans une rigueur typiquement japonaise derrière son comptoir boisé et raconte chaque jour une histoire différente en fonction de la pêche et des saisons. Il y a ici la subtilité, le goût et l’émotion. Sushi Shunei, 3 rue Audran, Paris 18. www.sushishunei.com

Le chef étoilé Florent Pietravalle de la Mirande à Avignon se lance dans les plats à emporter version « street food ». Chaque semaine, il invite un chef local avec qui il élabore un plat inédit et un dessert au sein de Mirage, l’ancien garage de la Mirande transformé en table éphémère sous la houlette de la chef Séverine Sagnet. La Mirande, 5 rue Taulignan, Avignon. www.la-mirande.fr

Distinguée par le Guide Michelin parmi les meilleurs pâtissiers de France, la Cheffe pâtissière Maëlle Bruguera du restaurant étoilé Le Art du Château de la Gaude à Aix-en-Provence officie également au sein du restaurant bistronomique La Source, inauguré il y a quelques mois. À tout juste 29 ans, celle qui a fait ses armes chez Bernard Loiseau, Jacques Lameloise et à la Chèvre d’Or souhaite chaque jour surprendre ses hôtes autour de jeux de textures et d’alliances inattendues. Châteu de la Gaude, 2959 route des Pinchinats, Aix-en-Provence. www.chateaudelagaude.com

Au milieu du vignoble aixois, un nouveau vaisseau vient de prendre place. Cet espace galerie de 120 m2 situé en porte-à-faux au-dessus d’une ancienne via romaine et tourné vers le parc national du Luberon rejoint ainsi le merveilleux parcours Art & Architecture du Château La Coste aux côtés de pavillons d’architectes tels que Renzo Piano, Tadao Ando et Jean Nouvel. Signée Richard Rogers, cette galerie a été pensée pour avoir le moins d’impact possible sur l’environnement. 2750 Route de la Cride, Le Puy-Sainte-Réparade www.chateau-la-coste.com

L’hôtel Paradiso, imaginé par les frères Nathanaël et Elisha Karmitz, à la tête de mk2 et créateurs de la marque Paradiso, est un lieu expérientiel où la dimension cinématographique a pris place dans tous les espaces jusqu’au toit terrasse du bâtiment offrant un cinéma en plein air. Côté déco, l’Hôtel Paradiso a mobilisé un collectif d’artistes-amis : les architectes Daniel Vaniche et Paula Castro de l’agence DVVD, la décoratrice Alix Thomsen, JR... qui ont fait dialoguer leur talent. Hôtel Paradiso, 135 boulevard Diderot, Paris 12. www.mk2hotelparadiso.com

La passion pour le café des fondateurs de Kitsuné, Gildas Loaëc et Masaya Kuroki a déjà donné naissance en 2013 au Café Kitsuné connu pour ses blends sur-mesure et ses baristas chevronnés. La voilà à nouveau en scène avec cette nouvelle adresse qui inaugure leur premier atelier de torréfaction en Europe. Des mystères de la torréfaction au rituel de la préparation jusqu’à la cérémonie de dégustation, le Café Kitsuné Vertbois imagine une expérience différente autour du café. Une culture, un partage. Café Kitsuné Vertbois, 30 rue de Vertbois, Paris 3.