Bonnes adresses

Luxueuses, envoûtantes, réjouissantes, réconfortantes, notre sélection d’adresses déploie un éventail de plaisirs et autant d’envies. Des incontournables aux bonnes surprises, de nouvelles aventures à vivre, à s’offrir, à partager.



Situé à quelques pas d’Aux Prés et du Bar des Prés, la nouvelle adresse du médiatique chef Cyril Lignac fait le bonheur des amateurs de cocktails. Imaginé par le Studio KO, ce hot spot enveloppé de tons profonds, s’articule autour d’un élégant comptoir en onyx vert jade. Dans une ambiance tamisée et intimiste avec moquette au sol, on sirote ici des breuvages d’auteur que l’on accompagne de petites nourritures chics : mortadelle à la truffe, Beaufort d’Alpage, foie gras de canard mi-cuit... Dragon, 34 rue du Dragon, Paris 6 (01 45 48 29 68).

Parenthèse gastronomique au cœur de la campagne varoise, le Relais des Moines offre une terrasse ombragée avec pour toile de fond le massif des Maures. Installée dans le village des Arcs-sur-Argens, le Chef étoilé Sébastien Sanjou nous invite à découvrir la richesse de son terroir : agneau du haut var, rouget de roche, noisettes de Puget... Le Relais des Moines, route de Sainte Roseline, Les Arcs-sur-Argens (04 94 47 40 93).

Abritant un hôtel, un spa et un restaurant, Les Terrasses d’Èze offrent un cadre enchanteur pour profiter de l’été indien azuréen, avec en toile de fond l’azur du ciel et de la mer Méditerranée. Le Tillac, la table bistronomique, propose une cuisine locale subtile, légère et inventive, avec coté cave, une belle sélection de vins Bio. Les Terrasses d’Èze, 1138, Route de la Turbie, Èze (04 93 29 80 68).

Baignée de couleurs et d’un florilège de matières, Mon Square fait mouche avec sa mise en scène glamour signée par l’architecte Florence Lopez. Prolongée d’une grande terrasse imaginée comme un jardin intérieur, cette chic adresse aimante les dandys parisiens, étudiants et ministres voisins. Aux commandes, Quentin de Fleuron qui a fait ses armes chez les frères Costes et régale des classiques de brasserie : tartare de bœuf, poulpe grillé, suprême de poulet… Et le soir, l’ambiance s’encanaille gentiment à la faveur d’une carte de cocktails affriolants. Mon Square, 31 rue Saint Dominique, Paris 7 (01 86 64 06 06).

Nouveau restaurant gastronomique en Principauté, La Table d’Antonio Salvatore propose une cuisine italienne et méditerranéenne de haut niveau. Située au cœur du Carré d’Or, ce restaurant inauguré le 1er septembre au sein du Rampoldi (institution monégasque depuis 1946), met à l’honneur la cuisine passion de ce chef authentique au beau parcours international. Le décor ? Éblouissant. Rampoldi, 3 avenue des Spéluges, Monaco (00 377 93 30 70 65).

Imaginée par les équipes de La Tarte Tropézienne, la plage Tropicana s’est posée pour la saison sur le sable blanc de Pampelonne. On y déguste des plats raffinés signés par le Chef Eric Santalucia, soucieux de favoriser les produits locaux (calamars à la provençale, petits farcis, poissons sauvages du jour…) et, à l’évidence, de savoureux desserts dont l’authentique tarte tropézienne. Tropicana, route de Bonne Terrasse, plage de Pampelonne, Ramatuelle (04 94 79 83 96).

Comptant parmi les fleuristes de référence de la place parisienne, Stéphane Chapelle, installé depuis vingt-deux ans rue de Richelieu a doublé la mise rive gauche. Plantée face à la fondation Cartier, sa nouvelle boutique reprend les codes du jardin et de la campagne qui lui sont chers. Plantes et arbustes débordent sur le trottoir tandis que des chaises et fauteuils invitent à prendre place. Et toujours, le mariage subtil des couleurs et le juste assemblage des textures.

Sir Winston, le plus ancien pub de la capitale s’est réinventé sous la houlette de Laura Gonzalez qui a su mêler esprit british et inspirations indiennes pour offrir un lieu de vie inédit qui s’ouvre sur l’une des terrasses les plus désirables de Paris. Un QG contemporain où l’on déguste une cuisine de pub savamment twistée et pensée par le talentueux chef anglo-indien Manoj Sharma. Et pour se rafraîchir ? Une belle carte de vins et de bières avec notamment une remarquable Guinness ! Dépaysant. Sir Winston, 5 rue de Presbourg, Paris 16. www.sirwinston.fr

Aux manettes de Paradiso, la nouvelle table du Majestic Barrière à Cannes, on retrouve la charismatique chef niçoise Nicole Rubi et le célèbre Chef étoilé Pierre Gagnaire. Ensemble, ils proposent des plats inspirés des spécialités méditerranéennes, principalement niçoises et italiennes. Paradiso, 1O boulevard de la Croisette, Cannes (04 92 98 77 00).

Conçu par le cabinet d’architectes monégasques Humbert & Poyet, la nouvelle plage du Grand Hôtel de Cannes offre un décor élégant épousant à merveille les bleu azur de la mer Méditerranée. Les Chefs Hervé Busson et David Robert y proposent midi et soir une carte aux accents siciliens faisant la part belle aux trésors de la mer, notamment au thon proposé dans de multiples déclinaisons. Hyde Beach, 45 boulevard de la Croisette, Cannes (04 93 38 19 57).

Inaugurée en juin dernier, cette bâtisse provençale construite au XVIIIe siècle à quelques kilomètres du cœur de Maussane-les-Alpilles a été rénovée avec maestria par les architectes Liliana Atilova et Alain Meylan du cabinet K-Architectes. Les 5 chambres et suites offrent une vue imprenable sur le massif des Alpilles. Une luxueuse adresse de charme à découvrir sans attendre. À partir de 8.000 € la semaine. La Bastide de Fléchon, hameau de Fléchon, route du Destet, Maussane-les-Alpilles (06 51 52 09 99).

Niché aux abords du Parc Monceau entre les murs de l’hôtel particulier qui abrite le musée éponyme, le restaurant Camondo fait partie des belles adresses parisiennes. Prisé pour son cadre et sa terrasse enjôleuse, cet élégant spot accueille une nouvelle cheffe dans ses cuisines. Fanny Herpin a en effet repris le flambeau de cette table à haut potentiel. Ex cheffe du restaurant Allard, elle a aiguisé son talent chez les grandes toques (Bristol, Meurice) et signe ici une cuisine française gourmande qui rayonne sur une carte régulièrement renouvelée. Ravissant. Le Camondo, 61 bis rue de Monceau, Paris 8 (01 45 63 40 40). www.lecamondo.fr

Dès le 18 juin, Cheval Blanc Saint-Tropez ouvrira ses portes. Parmi les nouveautés cette année, le chef triplement étoilé Arnaud Donckele proposera chaque jeudi des déjeuners inspirés par les senteurs de Guerlain, qu’il fera répondre aux saveurs de sa cuisine. Cheval Blanc Saint-Tropez, plage de la Bouillabaisse, Saint-Tropez (04 94 55 91 00).

Pensée en duo par la galeriste Jessica Barouch et le designer Francesco Balzano, cette chocolaterie aux affirme sa singularité dans un décor pur et minimal. Le credo de cette enseigne portée par David Uzan ? Proposer une gamme chocolatée peu sucrée et entièrement vegane avec des crèmes, laits et beurres végétaux : un juste équilibre entre puissance et simplicité. Quant à la myriade de chocolats maison c’est un florilège de saveurs envoûtantes et addictives. Régalant. Chocolaterie Damyel, 87 avenue de Wagram, Paris 17 (01 40 54 84 07).

Installée dans le cadre époustouflant d’un couvent édifié au XIXe siècle dans le centre historique d’Avignon, ce res­taurant gastronomique italien s’organise autour de trois salles, d’un bar club à cigares et d’une immense terrasse. La carte se veut un reflet fidèle de la véritable cuisine transalpine exécutée avec rigueur. Une nouvelle adresse incontournable dans la cité des papes. Nonna Maria, 83 rue Joseph Vernet, Avignon (04 90 85 99 04).

Nouveau venu dans le paysage gastronomique, cette première adresse du jeune chef, Jason Gouzy (passé au Bristol, au Burgundy et au Galopin), fait déjà des émules. Dans un décor intimiste laissant voir les cuisines, Pantagruel propose des menus créatifs où chaque plat est apporté en trois temps pour apprivoiser le produit dans tous ses états. Homard, oursin, canard, cochon s’offrent ainsi au talent du chef et régalent avec élégance les palais des gourmets. Une jeune adresse prometteuse. Restaurant Pantagruel, 24 rue du Sentier, Paris 2. (01 73 74 77 28).

Escale chic incontournable sur la French-Riviera, Le Monte-Carlo Beach ouvre sa saison printemps-été 2020 sur une note résolument locale et toujours plus « green » avec l’arrivée du Chef Benoît Wiltz aux commandes du restaurant Elsa. Au menu : une gastronomie méditerranéenne 100 % biologique faisant la part belle aux produits locaux. Monte-Carlo Beach, avenue Princesse Grace, Roquebrune-Cap-Martin (04 93 28 66 66).

Et de deux pour le chef Alan Geaam, déjà à la tête de son restaurant éponyme auréolé d’une étoile au Michelin, qui s’éprend ici de la cuisine libanaise. Imaginé par l’agence Honneur Society, ce spot alluré paré de belles fresques, donne la faveur au bois, à la chaleur et la convivialité. Au menu, une bistronomie libanaise pleine de saveurs avec les fameux mezzés le chiche barak, le Mougrabieh Poulet... Ajoutez une belle sélection de vins libanais et un brunch chaque dimanche avec buffet à volonté. Qasti, 205 rue Saint Martin, Paris 3 (01 42 76 04 32).

Éric Frechon et Arnaud Poette viennent d’annoncer l’arrivée du Chef Sébastien Broda au poste de chef du restaurant gastronomique du palace mythique du Cap d’Antibes. Bien connu des gourmets azuréens, ce chef de talent est passé par les plus belles maisons étoilées du département. Arrivé début janvier, il travaille d’ores et déjà main dans la main avec ses ainés afin de présenter une offre gastronomique d’exception dès la réouverture du palace, prévue le 17 avril prochain. Cap-Eden-Roc, 165-167 boulevard John Fitzgerald Kennedy, Antibes (04 93 61 39 01).

Promesse réussie d’une cuisine de saison, locale, légumière et ultra gourmande signée Steve Burggraf (Big Fernand) et le pâtissier de renom Christophe Michalak, Polichinelle est un lieu de vie ouvert et chaleureux. Au menu, une merveille de buffet où les légumes cuisinés côtoient les desserts addictifs (mousse au chocolat dingue)... sans oublier la carte des cocktails de la talentueuse Jennifer Le Néchet. Polichinelle, 51 quai de Grenelle, Paris 15 (01 87 44 69 14).