Nouvelle Mercedes Classe E Coupé

Sur le segment, les maisons allemandes se livrent une lutte acharnée… Mercedes entend se tailler la part du lion, en dotant la classe E d’un coupé, après avoir enrichi la C et la S, la première vise une gamme en dessous et la seconde, au-dessus.

Mercedes Classe E Coupé
Puissance : de 184 à 333 chevaux selon la motorisation
Vitesse maximale : de 240 à 250 km/h
Emission de CO2 : 106 à 189 g/km en cycle mixte
Prix : 61.850 € pour la nouvelle Classe E 200 Coupé Sportline avec Pack Sport black et toit ouvrant panoramique.

Mercedes Classe E Coupé

Puissance : de 184 à 333 chevaux selon la motorisation
Vitesse maximale : de 240 à 250 km/h
Emission de CO2 : 106 à 189 g/km en cycle mixte
Prix : 61.850 € pour la nouvelle Classe E 200 Coupé Sportline avec Pack Sport black et toit ouvrant panoramique.

Mercedes Classe E Coupé

Mercedes Classe E Coupé

Mercedes passe maître dans l’art du coupé. « Design, confort, sécurité et plaisir de conduite », tels sont les engagements de la marque à l’étoile.

Mercedes Classe E Coupé

Dans la même lignée

Audi TT RS Coupé. Le mythique modèle d’Audi s’est doté de l’une de ses versions des plus séduisantes : face avant ultra sportive et calandre plus anguleuse. A partir de 66.000 €.

Dans la même lignée

Le contexte économique international oblige les constructeurs dits premiums à occuper tous les segments avec la même ferveur. Un postulat que Mercedes-Benz met en application au quotidien. BMW et Audi sont clairement dans la ligne de mire de la marque à l’étoile. La Classe E Coupé arbore deux signes distinctifs : un fenestron de custode fixe, par lequel les vitres arrières se rétractent, et un aérateur au design de réacteur, similaire à celui de la Classe S Coupé.

Le coupé E, proche de son homologue dans la Classe C dont il est seulement séparé de quatorze centimètres, joue la carte du high-tech. Les feux arrière offrent un éclairage balayant, déclenchés à l’ouverture ou à la fermeture de la porte. L’aide à la conduite propose le mode Drive Pilot, susceptible de conserver la distance de sécurité avec le véhicule situé à l’avant et la trajectoire, même lancé jusqu’à 210 hm/h.

Par rapport à la berline, l’assiette est rabaissée de 15 mm. Sur le front de la motorisation, le choix tient entre le Diesel quatre-cylindres OM654 de 194 chevaux (E 220 d), les essences quatre-cylindres 2.0 turbo de respectivement 184 (E 200) et 245 chevaux (E 300), et le très sélect V6 de 333 chevaux (E 400), complété par la transmission intégrale 4MATIC… En attendant des versions encore plus puissantes.

Le constructeur allemand offre un intéressant panel de livrées dont les blanc diamant brillant ou cachemire et le rouge jacinthe métallisé. Parmi les petits plus qui font la différence : un ciel de pavillon en microfibre ou encore des inserts décoratifs en laque marron et laque noire.

Par Laetitia Rossi