Un vent d’optimisme sur Mougins
Un vent d’optimisme sur Mougins
scroolDot

Un vent d’optimisme sur Mougins

La ville-jardin de 18.500 habitants se développe à l’horizontale. Aussi réputée pour ses villas néo-provençales que pour son village médiéval ponctué de galeries d’art, elle se dresse à la jonction de Cannes et du Pays grassois, accueillant une partie de la technopole de Sophia-Antipolis.


Organisée autour de son bourg en colimaçon, Mougins s’épanouit à seulement 6 minutes de la Cité des Festivals. Recouverte de pins, de chênes verts et de cyprès centenaires, la commune arbore 50 % d’espaces verts. Le parc forestier de la Valmasque affiche 427 hectares, à seulement 30 minutes de l’aéroport international Nice Côte d’Azur et 6 minutes de la gare SNCF de Cannes-Mougins.

« Les acquéreurs sont français à 80 %, essentiellement des cadres supérieurs. Ils apprécient la proximité des autoroutes, du bassin d’emplois de Sophia-Antipolis, de l’école internationale Mougins School et du Centre International de Valbonne (CIV). La plupart plébiscitent les villas dans les domaines fermés et gardés », introduit Christophe Grenes de Coldwell Banker. Les actifs locaux, disposés à injecter de 1 à 1,5 M €, comparent souvent Mougins à Valbonne, Biot, Mouans-Sartoux et Opio. Les résidents secondaires, parmi lesquels on retrouve davantage d’étrangers, des Scandinaves et des Européens du Nord amoureux de la Côte d’Azur, avancent des budgets de 2 M € en moyenne. A 1,5 M €, on peut raisonnablement envisager une maison en bon état de 200-250 m2 sur une parcelle de 1500 m2 sise dans un domaine. Dans cette gamme de prix, le choix est actuellement généreux et varié. On requiert, ensuite, 4,7 M € en échange de 600 m2 habitables dotés d’une vue panoramique sur la mer dans un parc de 4500 m2 au sein du quartier Saint-Barthélemy. Il existe une véritable connexion entre la ville de Cannes et le village de Mougins. Les couples avec enfants rêvent de quiétude et de villas avec jardin n’hésitant pas à s’éloigner du littoral, quand les propriétaires plus âgés de ces biens à Mougins effectuent la démarche inverse, attirés par la facilité logistique des appartements de la cité cannoise. Depuis 18 mois, le marché se révèle particulièrement dynamique, mu par des taux d’intérêt bas et des prix plus réalistes.

bienDexception
Cette villa neuve, située à quelques minutes du village ancien et à 7 km du littoral, comprend 1210 m2 habitables (douze chambres) dans un jardin de 7583 m2. Au nombre des luxueuses prestations de La Réserve figurent un spa professionnel, une salle de massage, un home cinéma high-tech, une cave à vin, un appartement et deux chambres dédiés au personnel. La maison d’amis accueille deux suites. Dans le parc, la piscine de 20 mètres de long voisine avec le court de tennis et le pool-house entièrement équipé. 38,5 M €. Knight Frank (04 97 06 30 30).

bienDexception
Cette propriété de prestige, édifiée en position dominante et entièrement remise au goût du jour en 2018, recèle environ 700 m2, répartis entre la maison principale, avec ses trois suites et ses deux appartements indépendants, et une seconde villa dans un parc de 6500 m2 avec piscine chauffée, pool-house et garage. 18 M €. Label Properties (04 93 75 30 64).

bienDexception
Cette bastide rénovée, située dans un quartier résidentiel et calme à proximité des commodités, des accès autoroute et de la Mougins School, renferme 600 m2 (sept chambres) sur un magnifique terrain de 3665 m2. 6.950.000 €. Coldwell Banker (04 92 98 17 15).

« Tous fréquentent les tennis, les golfs et les clubs hippiques, sous le charme du cadre arboré et serein », décrit Fredrik Lilloe de Knight Frank. La majorité des ventes réalisées par l’agence oscille entre 1,5 et 4 M €, avec une moyenne de 2,8 M € enregistrée en 2017, la somme requise pour une maison joliment rénovée de 250 m2 (cinq chambres) sur un terrain de 2500-3000 m2. Le ratio le plus courant avoisine 10-12.000 €/m2. Il existe, également, un segment haut de gamme, à partir de 5 M €, le montant exigé pour une maison de 400 m2, avec tennis, exposée au sud et orientée sur la Grande Bleue. La Réserve, proposée à 38,5 M €, tient le haut de l’affiche, les records de vente de Mougins se situant à respectivement 27 et 22 M €. Maintenant, au-delà de 10 M €, la demande est clairement moins soutenue. Le secteur remporte un franc succès, suivi de près par Valbonne et Saint-Paul. En témoigne la fréquentation toujours grandissante de la Mougins School. « Autre preuve du dynamisme, la location sur des loyers mensuels compris entre 10.000 et 20.000 €, fonctionne bien. Elle constitue souvent l’antichambre de l’acquisition », précise Fredrik Lilloe, également à la tête de Riviera Luxury Rentals.

« Depuis les élections présidentielles, l’essentiel des ventes vont de 1,2 à 2,5 M €, un marché largement alimenté par les Français venus d’autres régions, séduits par une retraite sous le soleil azuréen, par le verdoyant et paisible havre de paix mouginois avec ses golfs, ses commerces et ses services présents en nombre et par la proximité du centre cannois et de l’aéroport international », confirme Michel Brévier de Label Properties. Anglais et Russes, jadis positionnés sur le haut de gamme, se font, par contre, plus rares, tandis que les Français et les Européens du Nord sont très actifs. Le secret de la fluidité réside dans le rapport qualité/prix affiché. La commune, parmi les plus étendues de France, accueille de nombreux professionnels de l’immobilier, bien répartis entre les différents segments. La période actuelle appelle à l’optimisme : le spécialiste vient de signer quatre maisons aux environs de 2 M € en l’espace de trois mois.


Ecrit par
Laetitia Rossi