Un début d’année record pour le groupe Féau
Un début d’année record pour le groupe Féau
scroolDot

Un début d’année record pour le groupe Féau

En dépit de la crise sanitaire, le marché immobilier haut de gamme parisien profite en ce début d’année 2021 d’un dynamisme exceptionnel. Le groupe Féau affiche une hausse de plus 74 % sur la vente des biens au-delà de 2,5 M€ dans les beaux quartiers de la capitale et communes prisées situées à proximité. Nicolas Pettex, directeur général du groupe Féau et Belles demeures de France, revient sur cette extraordinaire progression.


L’attrait de la pierre se confirme chez les français et une fois encore le marché parisien tire son épingle du jeu et démontre sa résilience en période de crise : « Par rapport à la moyenne des premiers trimestres des trois dernières années, notre groupe a en effet enregistré une hausse spectaculaire de ventes d’hôtels particuliers et d’appartements au-delà de 2,5 M€ en 2021. Des chiffres d’autant plus étonnants que la clientèle étrangère est quasiment absente depuis le début de la crise sanitaire : les américains, traditionnellement très présents sur ce segment, ont déserté, les français de Londres sont absents, seule la clientèle du Moyen-Orient, notamment libanaise, reste active. La clientèle française s’est donc substituée aux acquéreurs internationaux en affirmant sa présence sur l’achat de résidences principales dans des quartiers chics comme le 6e et le 16e mais aussi à Neuilly, Versailles, Saint-Cloud, Boulogne… Le stock de beaux biens est en train de fondre et il sera probablement difficile dans les mois à venir de trouver de beaux produits à Paris et en proche couronne. Les raisons ? La valeur de jouissance quotidienne. La belle pierre attire de nombreux acquéreurs désireux de bénéficier de surfaces extérieurs (terrasses et/ou jardins) et d’éléments de confort supplémentaires. Les confinements sont passés par là. En parallèle, jamais la pierre ne s’est autant affirmée comme valeur refuge », explique Nicolas Pettex. Un boom insolite qui touche également le marché des résidences secondaires : « Toutes les villes de Province bien desservies par le TGV, ont connu elles-aussi une progression inhabituelle. Le Pays-Basque, le Pylat, la Baule, Aix-en-Provence, Lyon… sont clairement en surchauffe et les prix sont résolument orientés vers la hausse. Le télétravail a fait bouger les lignes et est en train de modifier profondément notre façon de vivre. La suite ? Quand les étrangers et notamment les français de Londres pourront à nouveau se déplacer facilement, leurs recherches reprendront activement, ce qui viendra tendre le marché un peu plus », souligne le spécialiste.

Groupe Féau, 21, rue d’Artois, Paris 8 (01 84 79 64 17). www.danielfeau.com

bienDexception
Ce magnifique hôtel particulier situé à proximité du quartier de la Muette profite d’un beau jardin de 170 m2. Sur 335 m2 et 4 niveaux, il accueille de belles pièces de réception, deux salles à manger sous verrière, 4 chambres et un home cinéma. Le sous-sol capture un studio indépendant, une salle de sport et plusieurs caves. Vendu entre 5M € et 7M €.

bienDexception
Idéalement situé à Neuilly en face du bois de Boulogne dans un immeuble de standing, ce sublime duplex rénové de 224 m2 comme une maison, est encadré d’un jardin arboré de 280 m2. Il compte une réception ouverte sur le jardin, une grande cuisine, une véranda aménagée en salle à manger et 4 chambres dont une suite parentale. Une cave et 2 places de parking en sous-sol complètent ce bien. 4.250.000 €.

bienDexception
Nicolas Pettex a intégré l’agence Daniel Féau en 2006 en tant que directeur marketing et s’est hissé deux ans plus tard au poste de directeur général du groupe.


Ecrit par
Sandra Serpero