Saint-Paul-de-Vence, un voyage onirique
Saint-Paul-de-Vence, un voyage onirique
scroolDot

Saint-Paul-de-Vence, un voyage onirique

Planté sur un éperon rocheux, l’authentique village décline les paysages de carte postale à 15 mn de l’aéroport international Nice Côte d’Azur, du littoral et des grandes villes des Alpes-Maritimes, et à seulement 5 mn de Polygone, l’espace shopping « 5-étoiles » à ciel ouvert de Cagnes-sur-Mer.


Onze siècles après l’édification des premières bâtisses, le village de charme réunit près de 3500 habitants. Chaque année, de nombreux touristes foulent son pavé, attirés par les constructions de cachet, les galeries d’art ou les remparts multiséculaires érigés sous François 1er, mus par la renommée internationale de sa place centrale et de ses jeux de boules, de La Colombe d’Or et de sa collection d’art ou de la non moins réputée Fondation Maeght. Picasso, Matisse, Miro, Modigliani, Braque, Léger, Chagall… le bourg n’a décidément rien à envier aux pôles culturels des grandes capitales.

« Les Scandinaves apprécient ses verdoyants reliefs et ses villas néo-provençales au charme incomparable, ses pierres matinées par les ans et sa douceur de vie, à seulement quelques encablures de Nice et d’Antibes », décrit Fredrik Lilloe, CEO de Knight Frank Côte d’Azur. « Les résidents monégasques succombent à l’aura d’une villa construite dans un environnement bucolique, idéale pour les week-ends et les vacances loin de l’ébullition de la Principauté, à quelques kilomètres des axes autoroutiers. Un tiers des acquéreurs restent anglophones, même s’ils se montrent particulièrement attentistes quant aux suites du Brexit. Le produit phare demeure la villa dans un domaine fermé et gardé, au sein des Hauts-de-Saint-Paul ou de Notre-Dame, un espace sécurisé aux vues imprenables sur la Méditerranée, situé à 300 mètres de La Colombe d’Or. Sur le haut de gamme, l’essentiel des demandes s’échelonne entre 2 et 5 M €. De 5 à 10 M €, les visites sont plus rares. 5 M €, c’est la somme requise pour une maison de six suites, orientée sur le village ou sur la mer, jouissant d’un terrain de 5.000-7.000 m2. Saint-Paul-de-Vence se révèle plus prisé et donc onéreux que Vence, La Colle et Tourrettes-sur-Loup. Le professionnel organise, actuellement, la cession d’une maison de plus de 6 M € à un Britannique. Une famille norvégienne, en capacité d’injecter de 10 à 15 M € dans une résidence secondaire, pourrait s’engager en échange d’une adresse dans les Hauts-de-Saint-Paul avec vue mer et soleil couchant.

bienDexception
Au sein d’un espace sécurisé, ce domaine provençal de 575 m2 et son terrain de 5388 m2 profitent d’une vue imprenable sur Saint-Paul. 8.250.000 €. Knight Frank (04 97 97 32 40).

bienDexception
Cette maison de La Colle-sur-Loup, située à proximité immédiate des Hauts de Saint-Paul, développe 669 m2 habitables. Récemment rénovée, elle recèle neuf chambres et de généreuses pièces de vie. 9,7 M €. Michaël Zingraf Christie’s International Real Estate (04 93 32 32 32).

bienDexception
Cette bastide provençale des hauteurs de Vence propose 465 m2 (six chambres) sur un terrain de 5946 m2. 4.950.000 €. John Taylor (04 93 32 83 40).

La clientèle de Maud et Rafael Maura de Saint-Paul Properties se répartit entre actifs et résidents secondaires, majoritaires sur le secteur. Charles Trenet écrivait : « Saint-Paul-de-Vence est la ville dont Paris est la banlieue ». C’est encore vrai aujourd’hui. Les Français partagent l’adresse-label avec les Européens du Nord. Tous recherchent quatre à cinq suites, une vue sur la Grande Bleue, un volume de travaux restreint et le cachet des feuillets au sol et de la pierre apparente. Le ticket d’entrée démarre à 1,5 M €. Saint-Paul est souvent comparé à Valbonne, voire à Mougins, sis à l’ouest du département et à 6 km de La Croisette. On lui reconnaît volontiers la proximité de toutes les commodités. L’heure est clairement à la reprise. Depuis le printemps 2019, visites et transactions vont bon train.

« Saint-Paul-de-Vence et La Colle-sur-Loup composent un marché désormais homogène avec un parc immobilier de qualité avec des quartiers à cheval entre les deux communes sans aucune distinction de prix. Il y a encore quelques années, il y avait des inconditionnels de Saint-Paul-de-Vence. Aujourd’hui, la majorité cible le secteur élargi de l’arrière-pays. Vence étant plus éloignée du bord de mer, les actifs locaux l’apprécient tout de même pour sa qualité de vie, ses commerces, sa proximité de l’A8 et ses prix immobiliers maîtrisés », décrit Donovan Losserand de l’agence John Taylor. Parmi les dernières ventes, le professionnel évoque une luxueuse propriété de style provençal chic dans un domaine réputé de Saint-Paul-de-Vence, 4 suites et une belle vue mer négociée pour des Parisiens fortunés autour de 2,6 M €. Il nous décrit aussi un appartement au Jardin des Arts, sous la barre des 2 M € : 150 m2 habitables, 70 m2 de terrasse et une sublime vue mer. Les heureux propriétaires envisagent de quitter leur grande villa pour un bien tout aussi fonctionnel qu’élégant à Saint-Paul-de-Vence. Un jeune couple en poste à Tokyo, disposé à investir à La Colle-sur-Loup, recherche la proximité de Cagnes-sur-Mer, du Polygone Riviera et du littoral. Moyennant 1,5 M €, il brigue une maison de charme atypique en pierre, une décoration contemporaine et une orientation sur le village médiéval de Saint-Paul. Des Français, expatriés en Norvège, se positionnent, enfin, sur une maison vençoise à remettre au goût du jour : cinq suites et un terrain de 2500 m2, légèrement au-dessus du million d’euro. La tranche 1-2,5 M € reste la plus dynamique.


Ecrit par
Laetitia Rossi