Mougins, ville-jardin

Tourisme, art, gastronomie… la commune située entre Cannes, le Pays grassois et le bassin d’emplois de Sophia-Antipolis possède plus d’une corde à son arc, à seulement 6 km des plages de sable fin de La Croisette.

Cette majestueuse demeure provençale développe 1000 m2 dans un parc de 2 ha avec piscine, pool-house, tennis et appartement de gardiens. La vue est dégagée jusqu’à la mer. 14,5 M €. Côte d’Azur Sotheby’s International Realty (04 93 38 50 33).

Cette majestueuse demeure provençale développe 1000 m2 dans un parc de 2 ha avec piscine, pool-house, tennis et appartement de gardiens. La vue est dégagée jusqu’à la mer. 14,5 M €. Côte d’Azur Sotheby’s International Realty (04 93 38 50 33).

Dans un domaine fermé au sein d’un quartier résidentiel et calme de Mougins, cette villa présente 414 m2, cinq chambres, six salles de bains et des prestations raffinées sur une parcelle de 2800 m2. 5.950.000 €. John Taylor (04 93 12 36 36).

Face à la mer, cette villa recèle quatre chambres dont une de maîtres, une généreuse pièce de réception, une salle de cinéma, un hammam, un sauna et une salle de gym dans un jardin tropical à la vue époustouflante avec potager et terrain de pétanque. Catégorie de bien au-delà de 7 M €. Lux Estate by Bourgeois (04 92 28 23 23).

Mougins, 19.000 habitants, accueille 18 % de la technopole de Sophia-Antipolis sur son territoire, boisé sur la moitié de sa superficie. Le parc forestier de la Valmasque s’étend sur 427 ha, à 30 mn de l’aéroport Nice Côte d’Azur et à 15 mn de la gare SNCF de Cannes. Le village médiéval compte une vingtaine de galeries d’art et d’ateliers de peinture et des restaurants de renom. Le bâti est individuel à plus de 60 %, souvent inspiré de l’architecture provençale et néo-provençale. La cité renferme, cliniques, crèches, écoles et collèges dont l’international Mougins School.

Jean-Christophe Bourgeois de Lux Estate évoque des ventes récentes sous la barre du million d’euros concernant des maisons de 150-200 m2 à remettre au goût du jour sur des terrains de 2000 m2 obtenues après d’âpres négociations. Les acquéreurs sont prêts à injecter 150-200.000 € dans les travaux. Le parc de biens à rénover est intéressant à Mougins, y compris sur le segment des belles propriétés. Le marché se révèle hétéroclite, de la construction sans prétention aux domaines privés et sécurisés au calme avec leurs belles demeures, leurs généreux parcs, leurs vues époustouflantes, situés à quelques encablures seulement du village ou des trois golfs de la commune, véritable terrain de jeu. Dans des budgets plus importants, la clientèle est étrangère, européenne de l’est ou anglo-saxonne, venue quérir le charme à la française. Elle passe souvent six mois sur place et six autres mois dans leur pays d’origine. Il semblerait que les Américains reviennent timidement. Globalement, les acheteurs connaissent le marché, mesurent leur investissement avec une réelle notion de rapport qualité-prix et se montrent décidés dans leurs recherches, malgré la fiscalité et le récent déficit d’image généralisé à toute la France. Le foncier est rare. Mais quelques séduisants projets de lotissements et de belles villas de promoteur devraient voir le jour. La construction du nouveau cœur de Mougins induit des travaux en perspective mais aussi une approche plus fonctionnelle avec une offre d’appartements, un segment jusque-là frappé par la pénurie.

Régis Ducatillon de Prestigia Properties, en charge de trois agences immobilières à Mougins, Valbonne et Plascassier, note une certaine homogénéité des trois secteurs, avec une petite longueur d’avance au bénéfice de Mougins, sans doute eu égard à son extrême proximité de Cannes. Le segment 700.000-900.000 € cristallise la convoitise d’une clientèle française, généralement des actifs en poste à Sophia-Antipolis ou des retraités aisés. La gamme est ultra dynamique, sans doute grâce à la baisse des prix et au niveau plancher des taux d’intérêt. Quelques chefs d’entreprise ou étrangers, pourvus d’un budget de 900.000-1,3 M €, visent les quartiers calmes et résidentiels. Au-delà de 1,7 M €, les transactions sont plus rares et ciblent davantage la résidence secondaire. Le professionnel décrit la vente d’un bien d’exception de 320 m2 habitables en parfait état sur une vaste parcelle, à 3 M €, son budget le plus important en 2018. Aujourd’hui, la Côte d’Azur subit la concurrence d’autres destinations, la Croatie ou l’Espagne, dont la très prisée Ibiza, même si l’activité reste soutenue, et le volume d’affaires, élevé.

« A Mougins, les clients se répartissent à part égale entre Français et Européens », constatent Nadia-Kate Guyot et Georges Fassone de John Taylor. Le français en résidence principale arbore une enveloppe entre 1 et 2 M €. L’étranger investit entre 2 et 5 M €, bien décidé à s’offrir a minima le calme et le panorama. Au-delà de 2,5 M €, les signatures sont nettement plus rares. En 2018, les spécialistes citent une vente entre 9 et 10 M €, sans doute l’une des plus belles de l’année. Sur un terrain de 5500 m2 orienté sur les collines environnantes, cette propriété en pierre de 600 m2, rénovée par un architecte de renom dans l’esprit provençal chic, séduit un Européen en résidence secondaire. A ce niveau d’investissement, les acquéreurs ouvrent en général la recherche sur toute la région. Les prises de décision sont plus chronophages : tous visitent, comparent et négocient de 10 à 15 % pour coller à la valeur réelle du bien. Mougins s’inscrit comme le pendent bucolique de Cannes. C’est souvent la première demande, devant Valbonne, Opio et Châteauneuf-de-Grasse. Tous apprécient les bonnes tables, le village authentique, les golfs ou encore l’accès aisé à l’aéroport international Nice Côte d’Azur.

Par Laetitia Rossi