L’ultra dynamisme de la Côte Basque
L’ultra dynamisme de la Côte Basque
scroolDot

L’ultra dynamisme de la Côte Basque

Bénédicte Marchal, directrice de l’agence Biarritz Sotheby’s International Realty confirme que la crise sanitaire a dopé l’immobilier sur la Côte Basque, amenant de nouveaux acheteurs épris d’espace et de nature. Une demande toujours plus forte qui fait flamber les prix et tend le marché. Entretien.


La rareté fait le prix des choses. Cette vérité se vérifie sur le marché de la Côte Basque en 2021 comme le confirme Bénédicte Marchal :



« Nous sommes aujourd’hui sur un marché toujours porté par les français, avec des demandes qui ne cessent de croître, une offre qui se raréfie et des prix qui poursuivent leur envolée. On se rapproche de plus en plus des tendances du marché parisien avec ces dernières années des augmentations significatives dans les secteurs prisés allant jusqu’à + 20 % sur certains biens. Les emplacements en première ligne ou proche de l’eau et les vues mer sur des biens de standing font littéralement exploser les prix : on est rapidement sur des prix de présentation à 3.5 M € pour des maisons d’exception. On a atteint sur le marché biarrot des prix au mètre carré jamais vus auparavant qui peuvent aller jusqu’à 40.000 €/m², et sur des biens classiques, appartement ou maison de ville on arrive vite à 10.000 €/m² ».

bienDexception
Hissé au dernier étage d’une petite copropriété de standing avec ascenseur, jardin et piscine situé dans le quartier Milady à Biarritz, ce superbe appartement refait à neuf bénéficie d’une belle vue dégagée et accueille sur 87 m², une pièce de vie traversante et 3 chambres avec salle d’eau. Double garage, cave et local à vélo en sous-sol. 892.500 € (vente en cours).
Hissé au dernier étage d’une petite copropriété de standing avec ascenseur, jardin et piscine situé dans le quartier Milady à Biarritz, ce superbe appartement refait à neuf bénéficie d’une belle vue dégagée et accueille sur 87 m², une pièce de vie traversante et 3 chambres avec salle d’eau. Double garage, cave et local à vélo en sous-sol. 892.500 € (vente en cours).
bienDexception
Proche de Biarritz et des plages, cette magnifique maison contemporaine de 350 m² est entourée d’un terrain de 1700 m² avec jardin paysager, piscine chauffée, pool-house et grandes terrasses. Elle dispose de vastes et lumineuses pièces à vivre et de 5 chambres. 3.500.000 €.
Proche de Biarritz et des plages, cette magnifique maison contemporaine de 350 m² est entourée d’un terrain de 1700 m² avec jardin paysager, piscine chauffée, pool-house et grandes terrasses. Elle dispose de vastes et lumineuses pièces à vivre et de 5 chambres. 3.500.000 €.
bienDexception
Au dernier étage d’une résidence de standing avec parc et piscine, ce magnifique appartement entouré de terrasses offre une vue plongeante sur la baie de Saint-Jean-de-Luz. Sur 127 m², il déploie une belle pièce de vie, une salle à manger, une cuisine, 3 chambres dont une suite et un bureau. Double garage en sous-sol, place de stationnement extérieur, cave. 1.840.000 €.
Au dernier étage d’une résidence de standing avec parc et piscine, ce magnifique appartement entouré de terrasses offre une vue plongeante sur la baie de Saint-Jean-de-Luz. Sur 127 m², il déploie une belle pièce de vie, une salle à manger, une cuisine, 3 chambres dont une suite et un bureau. Double garage en sous-sol, place de stationnement extérieur, cave. 1.840.000 €.
bienDexception
Après une expérience parisienne de plus de 15 ans, Bénédicte Marchal s’est installée en 2010 sur la Côte Basque. C’est en 2016 qu’elle a intégré l’agence Sotheby’s Biarritz avant d’en prendre les commandes en 2019.
Après une expérience parisienne de plus de 15 ans, Bénédicte Marchal s’est installée en 2010 sur la Côte Basque. C’est en 2016 qu’elle a intégré l’agence Sotheby’s Biarritz avant d’en prendre les commandes en 2019.



L’effet Covid qui a provoqué une remise en question profonde de la façon de vivre, a largement contribué à l’attractivité de la Côte Basque : « Beaucoup ont quitté Paris pour s’installer ici à l’année en se rendant compte qu’il était possible de travailler à distance. Cela a profondément modifié le marché, il n’y a plus de saisonnalité, même l’hiver les demandes sont fortes. Et beaucoup de clients qui louaient régulièrement dans la région, ont passé le cap de l’achat pour s’assurer une résidence secondaire. Cet été, nous avons également noté un retour significatif des étrangers, des Suisses notamment et aussi de la clientèle russe. Quant à la clientèle locale, elle s’est aussi mise en marche, cherchant souvent plus grand ou plus qualitatif, mais subsiste le problème des prix qui a créé une vraie colère chez les locaux, obligés de reculer dans des villes moins courtisées. Autre tendance, de plus en plus de biens travaillés en off-market trouvent acquéreur avant même d’apparaître en ligne », explique Bénédicte Marchal.


Ecrit par
Sandra Serpero