Rendez-vous Culturels

Tout au long de l’année de nombreuses expositions, pièces de théâtre et autres manifestations.
Gros plan sur une activité culturelle florissante.



Plus d’une centaine d’œuvres majeures de Foujita retracent le caractère exceptionnel de la vie de cet artiste, considéré comme le plus oriental des peintres de Montparnasse. L’exposition se concentre principalement sur la première période parisienne - de 1913 à 1931 de Foujita, né en 1886 à Tokyo. Jusqu’au 15 juillet. Musée Maillol, 59-61 rue de Grenelle, Paris 7 (01 42 22 59 58).

Traverser. Tel est le nom de cette exposition photo exceptionnelle articulée autour de trois axes : la terre natale, la douleur et l’enfermement avec l’écriture en fil d’Ariane. Créée en collaboration avec la Fondation Henri-Cartier Bresson, l’exposition invite à traverser l’œuvre de l’artiste-reporter-réalisateur, fondateur de l’agence Gamma, depuis ses premiers pas à la ferme jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’au 16 septembre. Espace Lympia, 2 quai Entrecasteaux, port de Nice (04 89 04 53 10).

Richard Galliano, Renaud Capuçon, Kit Armstrong, Gauthier Capuçon, Arcadi Volodos, Natalie Dessay, Philippe Cassard... La liste des figures incontournables de la musique classique contemporaine fugurant au programme de la 35e édition de ce festival prestigieux dirigée avec passion par Liliane Valsecchi, est longue. Un grand cru ! Du 18 mai au 20 juin. Biot (04 93 65 78 00 - www.biot.fr).

Le musée du quai Branly - Jacques Chirac a donné carte blanche à l’artiste photographe Bettina Rheims et à l’historien et critique d’art Philippe Dagen pour cette exposition intitulée « Vous êtes finies, douces figures ». Affirmant la force et la dignité au féminin, elle propose une conversation inédite entre les photographies de l’artiste et les sculptures africaines issues des collections du musée. Jusqu’au 3 juin 2018 Musée du Quai Branly - Jacques Chirac, 37 Quai Branly, Paris 7 (01 56 61 70 00).

Azzedine Alaïa, Christian Lacroix, Issey Miyake, Jean-Paul Gaultier, Kenzo Takada, Karl Lagerfeld, Thierry Mugler, Yves Saint Laurent, Vivienne Westwood... Les grandes figures de l’âge d’or de la mode ont pris la pose dans des mises en scènes surprenantes qui font la marque distinctive du photographe Jean-Marie Périer. 25 photographies rares composent cette exposition. Jusqu’au 12 mai. Photo 12 Galerie, 14 rue des Jardins Saint-Paul, Paris 4 (01 42 78 24 21).

Au-delà d’un nouvel accrochage, cette exposition, qui dévoile une nouvelle sélection d’artistes de la Collection de la Fondation Louis Vuitton, interroge sur la place de l’Homme dans l’univers et à la nouvelle approche qui le lie à son environnement. Jusqu’au 27 août. Fondation Louis Vuitton, 8 avenue du Mahatma Gandhi, Paris 16 (01 40 69 96 00).

Créé par Jean-Christophe Maillot, ce nouveau ballet reprend l’idée d’un vaste concerto. La partition originale de Bruno Mantovani a été commanditée par Marc Monnet (Conseiller Artistique du Printemps des Arts de Monte-Carlo) Sensible à la façon dont le chorégraphe s’approprie tout type de musique, le compositeur a créé Abstract alternant fulgurances, contrastes et moments d’attente. Du 26 au 29 avril. Grimaldi Forum. 10, avenue Princesse Grace, Monaco (www.balletsdemontecarlo.com).

Conçue comme un trait d’union entre générations, la nouvelle exposition temporaire du studio Harcourt met en lumière des familles d’artistes, d’artisans, des duos, amants et amis... Autant de constellations réunies dans une exposition intime. Jusqu’au 30 avril. Studio Harcourt, 6 rue de Lota, Paris 16 (01 42 56 67 67).

Le salon des supercars célèbre son quinzième anniversaire avec une impressionnante collection de véhicules venus du monde entier. Des supercars de classe mondiale comme l’Apollo Intensa Emozione, la Zenvo TSR-S et une flotte de Ferrari, circuleront autour de Monaco pendant le salon. À l’intérieur du Grimaldi Forum, une impressionnante collection de supercars et superboats uniques sera exposée dont de nombreuses présentations en première mondiale. En parallèle, toutes les facettes d’un mode de vie ultra luxueux seront rassemblées au sein de l’espace Luxury Lane de 5000 m2. Du 19 au 22 avril. Grimaldi Forum, 10 avenue Princesse Grace, Monaco (www.topmarquesmonaco.com).

Créateur de meubles-bijoux, François Cante-Pacos est mis à l’honneur à la galerie Yves Gastou qui rassemble pour la première fois des pièces de mobilier dessinées par l’artiste pour Pierre Cardin. Cette collection anti-design bien nommée, « Mobilier Futuriste », déploie en grâce cabinets, consoles et bancs en laque et chêne à la beauté intemporelle. Le tout livre un bel hommage aux années 70 et suscite le plaisir de la contem­plation. Jusqu’au 5 mai, Galerie Yves Gastou, 12 rue Bonaparte, Paris 6 (01 53 73 00 10).

Une trentaine d’exposants, professionnels du monde végétal investissent les luxuriants jardins de la Villa Ephrussi de Rothschild. Au programme : ateliers de jardinage et de composition florale, défilés de robes de fleurs, concerts et visites guidées des jardins de la villa. Les 5 et 6 mai. Villa Ephrussi de Rothschild, Saint-Jean-Cap-Ferrat (www.villa-ephrussi.com).

Un bien joli casting où l’on retrouve, entre autres, Ary Scheffer, Jacob Maris, Vincent Van Gogh, Kees Van Dongen et Piet Mondrian, pour cette exposition qui rend hommage aux échanges artistiques, esthétiques et amicaux entre les peintres hollandais et français. Au total, 115 œuvres qui racontent ces liens et nous plongent dans des brassées de fleurs, de couleurs et de textures au fil d’un parcours chronologique retraçant avec brio plus d’un siècle de révolution picturale. Jusqu’au 13 mai, Petit Palais, avenue Winston Churchill, Paris 8 (01 53 43 40 00).

De retour de Grèce, le photographe newyorkais Dean West rapporte dans ses bagages des photos de route qui s’inscrivent dans la continuité de sa célèbre série « Under The Sun » réalisée en Australie. Imbibées par l’esprit méditerranéen, ses photographies se démarquent par leurs tonalités pastel et l’indolence suave qui en émane. Cette nouvelle série est désormais disponible à la Galerie Opiom. Opiom Gallery, 11 chemin du Village, Opio (04 93 09 00 00).

1967, une année iconique pour la maison italienne Pomellato et son fondateur Pino Rabolini qui émancipe les femmes d’une joaillerie conventionnelle et initie une nouvelle ère où, pour la première fois, les pierres précieuses se portent aussi bien de jour que de nuit, la semaine que le week-end. Cinquante ans plus tard, le style Pomellato est devenu une référence. En 228 pages ce bel ouvrage revient sur ces années et compile de splendides clichés signés Herb Ritts, Helmut Newton, Peter Lindbergh... Since 1967, éditions Rizzoli (www.pomellato.com).

Lola Garrido a consacré toute sa carrière professionnelle à l’art en tant que collectionneuse, commissaire d’expositions et critique. Une partie de son extraordinaire collection dédiée aux plus grands maîtres de l’histoire de la photographie, de la fin du XIXe siècle jusqu’au milieu des années 1990, est présentée à Nice. 130 tirages anciens - pour la plupart emblématiques - couvrent ainsi tous les courants artistiques de cette époque. Jusqu’au 13 mai. Musée de la Photographie Charles Nègre, 1 place Pierre Gautier, Nice (04 97 13 42 20).

Pour la première fois en France, une rétrospective de grande ampleur est consacrée au photographe sud-africain David Goldblatt. Offrant une traversée de l’ensemble de sa production et présentant plus de 200 photographies et une centaine de documents inédits, cette exposition met en avant l’œuvre fascinante de cet artiste qui raconte à travers ses photographies, l’histoire complexe de l’Afrique du Sud. En prime, sept films, spécialement produits par le Centre Pompidou pour l’événement, sont diffusés au fil du parcours. Du 21 février au 7 mai au Centre Pompidou, Place Georges Pompidou, Paris 4 (01 44 78 12 33).

Dans le cadre des Sessions de janvier-mai du Nice Jazz Festival, le trio composé de Shai Maestro, Jorge Roeder et Ziv Ravitz, présentera son univers musical étirant les frontières d’un jazz profond flirtant avec les musiques électroniques. Le 24 février. Forum Nice Nord, 10 boulevard Comte de Falicon, Nice (www.nicejazzfestival.fr).

Artiste sculpteur ayant représenté la France lors de la 57e biennale de Venise en 2017, Xavier Veilhan dévoile à travers cette exposition une nouvelle facette de ses talents. Sobrement intitulée « Collages », elle présente une série de compositions réalisées à partir de photographies en noir et blanc et de papiers noirs découpés. Elle accompagne le lancement de la première monographie consacrée à l’artiste, publiée par les Éditions Dilecta. Jusqu’au 13 janvier. Galerie Dilecta, 49 avenue Notre-Dame, Paris 3 (01 43 40 28 10).

Récemment ouvert dans les locaux historiques de la maison de couture, le musée Yves Saint Laurent rend compte du génie créatif du couturier. Une sélection d’une cinquantaine de modèles de haute couture accompagnés d’accessoires, de croquis, de photographies et de films révèle la quintessence du style Saint Laurent. Cette ouverture précède celle du musée Yves Saint Laurent Marrakech, prévue le 19 octobre. Musée Yves Saint Laurent Paris, 5 avenue Marceau Paris 16 (01 44 31 64 00).

Résultant de procédés qui font appel au dessin, à la peinture et à la sculpture, les œuvres photographiques de Jean-Michel Fauquet - artiste parisien né en 1950 à Lourdes - sont principalement réalisées en atelier. Sa façon très personnelle de voir la lumière et les formes a conquis le monde de l’art. Son travail a fait l’objet d’expositions à l’étranger comme en France, notamment aux Rencontres photographiques d’Arles en 2013. Il est également présenté dans de grandes collections : le Fonds national d’art contemporain, la Bibliothèque nationale de France, la Maison Européenne de la Photographie et le Musée national d’Art moderne. Du 20 octobre au 21 janvier. Musée de la Photographie Charles Nègre, 1 place Pierre Gautier, Nice (04 97 13 42 20).