Rendez-vous Culturels

Tout au long de l’année de nombreuses expositions, pièces de théâtre et autres manifestations.
Gros plan sur une activité culturelle florissante.



Après avoir exploré la littérature et la nature, la Maison Chaumet dévoile une nouvelle facette de sa culture joaillière à travers cette exposition présentant une série de photographies de Julia Hetta. « Autrement » explore l’art de s’approprier un bijou en le portant au gré des modes et de sa fantaisie. Jusqu’au 2 novembre. Chaumet, 165 boulevard Saint-Germain, Paris 6 (01 75 64 26 20).

Photographe de mode et de publicité français, Guy Bourdin (1928 -1991) a exercé son art entre les années 1950 et les années 1980. Aujourd’hui, son œuvre demeure une source d’inspiration. Ce créateur avant-gardiste est mis à l’honneur à travers une exposition nommée « Zoom » mettant en lumière sa fascination pour les compositions graphiques très travaillées, les concepts, le cadrage et le style narratif. Jusqu’au 26 janvier. Musée de la Photographie Charles Nègre, 1 place Pierre Gautier, Nice (04 97 13 42 20).

Personnalité phare du monde du design du XXe siècle, Charlotte Perriand (1903-1999) est considérée comme une pionnière de la modernité. À l’occasion du 20e anniversaire de sa disparition, la Fondation Louis Vuitton rend hommage à cette architecte visionnaire avec cette exposition événement qui aborde les liens entre art, architecture et design à travers ses créations et des œuvres signées Léger, Picasso, Braque, Miro, Le Corbusier, Soulages, Hartung, Noguchi, Delaunay... Jusqu’au 24 février. Fondation Louis Vuitton, 8 avenue du Mahatma Gandhi, Paris 16 (www.fondationlouisvuitton.fr).

Présentée conjointement au Museum départemental du Var et dans la Maison de la Nature des Quatre Frères, cette exposition a pour objectif de plonger le visiteur au cœur du fabuleux univers imaginaire de Jules Verne (1828-1905). Un véritable voyage à la découverte d’un auteur hors norme, à la fois ancré dans les connaissances de son époque et visionnaire. Jusqu’au 9 février. Muséum départemental du Var et Maison de la nature des Quatre Frères, Toulon (04 83 95 44 20).

Acteur majeur de la création de la Fondation Maeght aux côtés de Marguerite et Aimé Maeght et de leur ami architecte Josep Lluis Sert, Joan Miró est célébré en cette grande exposition estivale. Axée sur le processus de travail de l’artiste, elle offre au public de découvrir une partie essentielle de son travail : l’exceptionnel œuvre graphique. Jusqu’au 17 novembre. Fondation Maeght, 623 chemin des Gardettes, Saint-Paul-de-Vence (04 93 32 81 63).

Plus de 1000 m2 sont consacrés à la star éternelle mise en lumière à travers 200 photos uniques et documents inédits. Pour la première fois en France, un événement rassemble les clichés des quatre plus grands noms de la photographie américaine ayant immortalisé Marilyn Monroe aux différentes époques de sa vie : Sam Shaw, Bert Stern, André de Dienes et Milton Greene. Jusqu’au 22 septembre. Galerie Joseph. 116, rue de Turenne, Paris 3 (01 42 71 20 22)

Après Pékin et Tokyo, Chaumet a mis le cap sur la plus mythique des principautés afin de dévoiler à travers cette exposition événement, des créations rares dont certaines présentées pour la première fois au public : quelque 250 pièces joaillières, œuvres d’art et joyaux historiques prêtés par des musées, des grandes familles et des cours royales. Jusqu’au 28 août. Grimaldi Forum, 10 avenue Princesse Grace, Monaco.

Vingt-cinq ans après sa disparition, Jackie continue de fasciner. Cette rétrospective composée d’une centaine de photographies est consacrée à la partie « Kennedy » de sa vie. Cette femme à l’allure royale, au look novateur et moderne était considérée comme la « Reine de l’Amérique ». Jusqu’au 1er septembre. Galerie Joseph Turenne, 16 rue des Minimes, Paris 3 (01 42 71 20 22).

Alors que l’on fête cette année les 60 ans du Ministère de la Culture, Artcurial met en vente la collection intime et inédite d’André Malraux, premier homme à être à la tête de ce ministère. Composée d’une centaine de pièces, elle se compose de tableaux, sculptures, livres, manuscrits, lettres, mobilier et objets d’art, témoignant de ses passions et de ses liens amicaux avec de grands artistes : de Braque, en passant par Miro et Picasso. Le 19 juin. Artcurial, 7 rond point des Champs-Elysées, Paris 8 (www.artcurial.com).

Cette édition de la Biennale internationale de céramique contemporaine met à l’honneur le foisonnement créatif italien à travers l’exposition Terra Italia conçue en partenariat avec le MIC (Musée International de la Céramique) de Faenze. Résolument tournée vers l’innovation, la biennale offre des démonstrations, des visites d’atelier, un workshop et une mise en lumière de la collection Picasso du Musée Magnelli. Du 29 juin au 4 novembre. Musée Magnelli, musée de la Céramique, place de la Libération. Vallauris (04 93 64 71 83).

Mettant en perspective la vie et l’œuvre de Picasso en Méditerranée en étudiant la richesse des liens unissant l’artiste à cet espace géographique, cette exposition permet grâce à un parcours immersif et poétique d’aborder ce chapitre phare de la destinée du maître. Du 4 juin au 6 octobre. Musée National Picasso, 5 rue de Thorigny, Paris 3 (www.museepicasso.fr).

Dernier volet de l’exposition « Vis-à-vis 3. Fernand Léger et ses ami.e.s », cet événement consiste à mettre en regard une œuvre du musée national Fernand Léger avec celle d’un autre artiste, peintre ou sculpteur, avec lequel Fernand Léger (1881 - 1955) a pu, au cours de sa carrière, nouer une relation amicale ou artistique. Ce volet explore deux sujets éminemment classiques : la représentation de la figure humaine et le paysage. Jusqu’au 23 septembre. Musée national Fernand Léger, chemin du Val de Pôme, Biot (04 92 91 50 30).

Le Chef 3 étoiles Christophe Bacquié choisi par le Président de la République Emmanuel Macron pour orchestrer le dîner en l’honneur du Président chinois Xi Jinping en mars dernier à Beaulieu-sur-Mer crée à nouveau l’événement. Il invite Sébastien Vauxion, chef du premier restaurant gastronomique de desserts au monde : le SarKara à Courchevel, à composer à quatre mains un dîner unique, le 17 mai. Sur réservation uniquement. 260 € hors boisson. Hôtel du Castellet, 3001 route des Hauts du Camps, Le Castellet (04 94 98 37 77).

Plus de cinquante ans après « L’exposition du siècle » qui avait réuni plus de 1,2 million de visiteurs en 1967 à Paris, cette exposition donne l’occasion unique de redécouvrir l’histoire du plus célèbre des pharaons. Le parcours offre une véritable immersion dans l’Egypte ancienne où l’on accompagne Toutânkhamon dans son périple vers l’immortalité et où l’on s’émerveille de la perfection artistique de chaque objet. Immanquable. Jusqu’au 15 septembre, Grande Halle de la Villette, 211 avenue Jean-Jaurès, Paris 19. (01 40 03 75 75).

À l’occasion de la Monaco Art Week qui se déroule en Principauté du 24 au 28 avril, Artcurial, la célèbre maison parisienne de ventes aux enchères d’œuvres d’art et d’objets de luxe, inaugure un espace monégasque avec une exposition de sculptures d’artistes des XXe et XXIe siècles. Takis, César, Arman, Bernar Venet, Hans Arp, Wang Du ou encore Richard Deacon figurent sur la prestigieuse liste de cet événement, qui se clôturera le 19 juillet par une vente aux enchères à l’Hôtel Hermitage. Artcurial, 3 - 9 boulevard des Moulins, Monaco (www.artcurial.com)

Le végétal, le minéral et le corps humain sont convoqués à travers la cinquantaine d’œuvres montrant le dialogue ouvert que l’artiste Frédérique Lucien entretient avec le travail d’Henri Matisse depuis plus de trente ans. Un travail protéiforme dans les techniques comme dans les mediums. Jusqu’au 2 juin. Musée Matisse, 164 avenue des Arènes de Cimiez, Nice (04 93 81 08 08).

Rencontres, concerts, master-classes… La musique classique d’excellence vibre au cœur de ce festival qui ose investir des lieux originaux, parfois grandioses tels que l’Opéra Garnier et d’autres plus insolites. Cette fête esthète se veut créatrice de moments d’exception avec des artistes extraordinaires, tels que le violoniste Renaud Capuçon, qui se produira à la fois en solo et avec son quatuor. Du 15 mars au 14 avril. Monaco (www.printempsdesarts.com).

Tel est le nom de cette exposition dédiée au travail de deux artistes : la Néerlandaise Aam Solleveld et la Française Joséphine Kaeppelin. Toutes deux sont intervenues sur la transformation du site, afin de reconfigurer l’espace de façon éphémère. Une exposition déroutante, où la fiction du décor offre une réalité inédite. Jusqu’au 24 mars. Suquet des Artistes, 7 rue Saint-Dizier, Cannes (04 97 06 45 21).

Le salon du Dessin revient sous les voûtes du Palais Brongniart et accueille, pour cette nouvelle édition 39 galeries venues du monde entier. Parmi les exposants, la galerie autrichienne Wienerroither & Kohlbacher qui présente les dessins d’Egon Schiele et de Gustav Klimt, et aussi les dessins provenant des collections du musée Carnavalet sur le thème «Fêtes et spectacles à Paris». Du 27 mars au 1er avril, Salon du Dessin, palais Brongniart, place de la Bourse, Paris 2 (www.salondudessin.com).

La maison Artcurial organise une vente inédite et exclusivement online de créations iconiques du créateur de génie, Martin Margiela, après la rétrospective qui lui fut consacrée au Palais Galliera, musée de la mode de la Ville de Paris. Cette collection présente 200 pièces, vêtements et accessoires rares et insolites, créées entre 1989 et 2009. Exposition du 26 février au 11 mars. Vente en ligne du 6 au 11 mars. Arcturial, 7, Rond-Point des Champs Elysées, Paris 8 (www.artcurial.com).