Cyril Mendjisky

Issu d’une lignée d’artistes reconnus, Cyril Mendjisky s’est sculpté un prénom dans le milieu de l’art contemporain. Il vient d’inaugurer son nouvel atelier à Saint-Paul, un lieu atypique à l’image de son univers prolifique.

Guitare et Balaïka
« Guitare et Balaïka », bois et métal soudé, 237 x 60 x 80 cm. « L’Autruche voit Rouge », métal soudé peint, 226 x 50 x 50 cm

Guitare et Balaïka

« Guitare et Balaïka », bois et métal soudé, 237 x 60 x 80 cm. « L’Autruche voit Rouge », métal soudé peint, 226 x 50 x 50 cm

Guitare et Balaïka

Les Papillons à planter

« Les Papillons à planter », métal soudé peint, dimensions variables.

Les Papillons à planter

A l’origine, le nouvel atelier de Cyril Mendjisky était une bergerie. Creusé à même la roche, cet espace hors-norme est à l’image des travaux de ce talentueux plasticien qui trouve ici un écrin au charme brut. Ici sont exposées les créations récentes de cet artiste ayant pour matériau de prédilection le métal. « Je ne dessine jamais. C’est le contact avec la matière qui m’inspire une forme et dicte mes gestes » explique le sculpteur visionnaire, capable de faire naitre depuis un amoncellement de morceaux de ferraille une gracieuse danseuse, un guerrier masaï, une chèvre, un bouquet de fleurs, des instruments de musique ou un golfeur stylisé. Touche-à-tout adepte de la récup’, lorsqu’il s’essaye aux collages, il parvient à susciter l’émotion en mêlant des lambeaux de vieilles affiches qui apportent une atmosphère colorée à ses remarquables plates-formes en relief. Naturellement inspiré par le cubisme, Cyril Mendjisky ne se revendique d’aucun courant ni collectif, préférant constamment suivre son instinct. Lui qui, jusqu’à récemment, boudait les couleurs, travaille actuellement sur la thématique du papillon chatoyant. Un nouvel envol pour cet artiste coté qui trouve au sein de cet atelier une inspiration inédite, promesse d’œuvres étonnantes à découvrir bientôt. Sa prochaine exposition aura lieu en octobre 2014, au sein de l’agence Private Banking de la Société Générale à Monaco.

Par Radia Amar